Shiatsu

Shi (doigts) – Atsu (pression) 




Méthode énergétique de prévention et de bien-être par le toucher. 

Issu de l’héritage ancestral des médecines traditionnelles d’Asie, il s’applique à prévenir et maintenir un équilibre physique - psychique - émotionnel. 

Le massage se fait par pressions douces, progressives et profondes avec les pouces et les paumes au rythme de votre respiration et par des lissages. Sur l'ensemble ou une partie spécifique du corps. Vous êtes habillé(e) en tenue souple légère et allongé(e) sur une table de massage. 

Il s’adapte à chacun(e) et peut être complété au besoin par un massage amma assis. 


Bénéfices :

- Soulager les douleurs et tensions musculaires et articulaires 

- Réduire le stress, améliorer la qualité du sommeil 

- Stimuler la circulation sanguine et lymphatique 

- Rétablir le système des défenses naturelles de l’organisme  

- Procurer un regain de vitalité et / ou une profonde détente… 


Amma Assis

 Amma (calme avec les mains) 



Technique de massage japonais d’origine chinoise, occidentalisée dans les années 80 dans une version assise, rapide et efficace. 

Le massage se pratique en stimulant des points d’énergie par des pressions, des percussions, des étirements et des balayages sur toute la partie haute du corps (haut du dos, tête, nuque, bras, mains). 

Vous êtes habillé(e) et assis(e) sur un tabouret ergonomique. 


Bénéfices :  

- Libérer les tensions quotidiennes  

- Tonifier l’énergie vitale 


Précautions relatives aux massages :

Ils ne comportent pas de risques particuliers chez les personnes en bonne santé et s’adressent à tous. 

Cependant ils peuvent nuire au bon fonctionnement de l’organisme dans les cas suivants : 

- grossesse (car certains points d'acupression sont abortifs) 

- lésions ouvertes, plaies et cicatrices récentes, inflammation, infection cutanée contagieuse, hémorragie et hémophilie,  

- ulcère, tumeur, fibrome, forte fièvre,  

- asthme, fragilité osseuse et diabète non stabilisé (risque d'une forte hausse de la glycémie), 

- cancer (car le massage relance l'énergétique, le lymphatique et le circulatoire), 

- troubles cardiaques (ex : hypertension, pacemaker) et circulatoires (ex : phlébite, thrombose, varices), 

- après une intervention chirurgicale de moins de 3 mois, 

- épilepsie (risque de déclenchement d'une crise), 

- maladie psychologique non traitée (ex : bipolarité,...) (car le massage touche l'émotionnel)